Différé de remboursement ou prêt différé : l'un des éléments primordiaux

Pour financer un investissement dans la pierre, vous pouvez contracter un prêt immobilier et définir avec la banque l’ensemble de vos modalités de remboursement. Dès que vos fonds sont disponibles, vous pourrez commencer à payer vos mensualités. Toutefois, il peut vous être difficile de vous acquitter de cette démarche si vous êtes toujours locataire au cours de l’achat du bien. C’est aussi le cas si vous n’avez pas encore procédé à la vente de votre ancien logement et en supportez encore le remboursement. Opter pour un prêt différé constitue alors un choix intéressant.

Le prêt différé : ses spécificités

Lorsque vous souscrivez un prêt immobilier, vous devez généralement commencer l’acquittement d’une partie de la somme empruntée après le déblocage de vos fonds par votre organisme prêteur. Vos mensualités permettent alors la couverture de votre capital, de vos intérêts et éventuellement de votre assurance de crédit (ou assurance emprunteur). Cependant, en choisissant un prêt différé, le mode de remboursement devient plus avantageux si votre capacité financière est restreinte. Vous pouvez reporter les échéances du paiement du capital et des intérêts ou seulement payer les intérêts chaque mois. Cela vous permet d’économiser jusqu’à plusieurs centaines d’euros.

Concrètement, un prêt à remboursement différé permet d’acheter un bien immobilier aujourd’hui, mais le rembourser à un autre moment. Ce dispositif peut ainsi être d’une grande utilité dans plusieurs cas de figure. Vous pourrez, en tant qu’emprunteur, mieux gérer votre budget tout en poursuivant la réalisation de votre projet d’investissement. Le différé d’amortissement sera aussi utile dans le cadre d’un PTZ (Prêt à taux zéro) ou d’un prêt relais, et pourra même être allongé (jusqu’à 2 ans).

Il est à noter qu’un prêt différé n’affecte pas la cotisation liée aux frais de garantie. Un organisme financier prêteur, en l’occurrence une banque, impose et définit les modalités concernant le paiement. Ces termes seront fixés lors de la signature du contrat de l’offre de crédit. Il faudra alors que le différé d’amortissement et les échéances soient déterminés en fonction de vos besoins et de votre capacité financière.

Le différé d’amortissement ou différé remboursement : c’est quoi ?

Le différé d’amortissement peut être considéré comme un accord écrit entre vous et votre banque. Il permet de rembourser l’argent emprunté de façon échelonnée (partiellement ou en totalité). Les conditions relatives à l’application de ce différé d’amortissement devront ensuite être inscrites dans votre dossier de crédit immobilier et dans votre contrat de prêt définitif. Vous devez toutefois savoir que même un remboursement différé total nécessite le paiement d’une mensualité correspondant à votre assurance et à vos différents intérêts intercalaires.

Obtenir des mensualités allégées est assez intéressant pendant les premiers mois de votre emprunt. Vous aurez notamment le temps de stabiliser votre budget ou pourrez percevoir des compléments de revenus (lors d’un investissement locatif, par exemple). Le différé d’amortissement est souvent assimilé aux opérations effectuées dans le neuf (un premier achat notamment). Il reste également utile pour aider la réalisation de vos travaux de rénovation dans l’ancien.

Les typologies de projet finançable avec un prêt différé

Le prêt différé constitue une option régulièrement prisée par les entreprises et les professionnels, mais aussi par les investisseurs immobiliers. Il s’adapte à tous types de situations financières. Les cas de contractualisation les plus fréquents concernent :

  • la réalisation d’ouvrages dans l’immobilier ancien ;
  • l’acquisition d’un entrepôt, de locaux commerciaux ou d'un bien immobilier d'entreprise;
  • achat d’un bâtiment en VEFA (Vente en état futur d’achèvement)

Cette solution de financement séduit plus particulièrement les emprunteurs qui ne veulent pas cumuler loyers et mensualités de remboursement durant leurs prêts. Les établissements bancaires proposeront alors les remboursements différés les plus adaptés aux situations des emprunteurs. Il vous est recommandé de connaître les spécificités de chaque type de prêt différé. Vous pouvez distinguer le remboursement différé partiel, le remboursement différé total ainsi que la franchise par tranches.

Le principe du différé d’amortissement partiel

Aussi appelé franchise partielle, le différé partiel vous permet de ne pas payer votre capital emprunté tant que la période de votre différé de paiement n’arrive pas à échéance. Pendant cet intervalle, seuls l’assurance et les intérêts sont à rembourser. Cependant, le montant restant de votre capital auprès de votre organisme prêteur reste inchangé et aucun paiement n’est à prévoir pour celui-ci. Ensuite, vous aurez à payer simultanément les intérêts restants et le montant obtenu à la fin de votre période de remboursement. 

En conséquence, le coût total de votre crédit sera plus cher par rapport à un crédit sans différé en considérant les mêmes conditions. Vous devrez alors débourser jusqu’à plusieurs centaines d’euros en plus.

Le fonctionnement du différé d’amortissement total

Aussi appelé franchise totale, le différé total vous donne l’occasion de ne rembourser ni capital ni intérêts avant l’échéance de votre crédit. Les seuls frais dont vous devez vous acquitter sont ceux rattachés à la garantie de votre prêt. Bien entendu, les intérêts s’ajoutent au capital restant à rembourser. La somme due augmente donc à chaque mensualité. 

Ainsi, ce dispositif est plus onéreux que le différé remboursement partiel. Dans ce cas spécifique, vous faites face à un amortissement négatif. Il peut être dans votre intérêt de vous servir des conseils d’un professionnel pour bien préparer votre dossier au début de votre projet de financement.

La franchise par tranches : un financement dédié à la construction

Aussi appelée déblocage progressif des fonds, la franchise par tranches peut être utilisée si vous souhaitez réaliser la construction d’un bien immobilier. Il vous sera alors possible d’assurer le déblocage petit à petit de vos fonds de financement auprès de votre banque. Cela s’effectuera en fonction d’une date prédéfinie ou de l’avancement de vos travaux. Ainsi, votre promoteur vous contactera afin d’obtenir des fonds. Votre rôle sera ensuite de transmettre des justificatifs auprès de votre banque pour débloquer le montant nécessaire à la mise en œuvre des ouvrages.

Le calcul des intérêts dus dans le cadre d’une franchise par tranches s’effectue à partir des fonds que vous débloquez. Ainsi, vos mensualités peuvent augmenter progressivement en fonction du capital octroyé par votre organisme prêteur. Les modalités de déblocage et de remboursement de l’échelonnement seront alors précisées dans le contrat de prêt.

Le remboursement différé et l’assurance : comment ça marche ?

Pour l’obtention d’un prêt, un établissement bancaire exige de votre part, en tant qu’emprunteur, que vous souscriviez une assurance. Il ne s’agit toutefois que d’une sollicitation, car aucune mention légale ne vous oblige à répondre à la demande de cet organisme financier. Vous devez cependant savoir que les banques acceptent rarement d’octroyer un prêt différé sans obtenir un minimum de garantie. Cette exigence permet plus spécifiquement de faire face aux situations imprévues, telles qu’un décès, le chômage, un accident, etc. Ainsi, souscrire une couverture s’avère incontournable si vous souhaitez contracter un prêt à remboursement différé.

Il est à noter que la souscription d’une couverture auprès d’un établissement bancaire peut revenir plus chère que celle effectuée auprès d’autres organismes d’assurance. La Loi Lagarde évoque un bon moyen de vous éviter d’engendrer des sorties d’argent supplémentaires durant votre prêt à remboursement différé. Ce texte légal vous permet d’engager une délégation d’assurance. Vous pouvez donc, en tant qu’emprunteur, faire jouer la concurrence dans le but de contracter une couverture moins onéreuse auprès d’un établissement autre que votre banque.

L’impact du différé d’amortissement sur le coût final du prêt

Généralement, les modalités que vous choisissez pour rembourser votre crédit ont une incidence sur le coût total de celui-ci. Les différés d’amortissement constituent une facilité octroyée par les établissements bancaires. Ils rallongent la durée totale de votre crédit, ce qui génère pour vous un coût supplémentaire. Le montant de votre opération varie en fonction des taux d’intérêt imposés au moment de la souscription et, plus particulièrement, de la durée de votre différé.

Si vous optez pour un différé partiel, votre capital restant dû ne change pas et le coût total de votre prêt sera plus élevé que celui d’un crédit sans différé, pour une même simulation. Un différé total, se référant à la fois sur les intérêts et sur le capital, produit un coût supérieur à celui généré par un différé partiel. Tous les intérêts qui n’ont pas été payés durant la période définie dans votre contrat sont capitalisés. En d’autres termes, ils seront réintégrés à votre capital emprunté, produisant eux-mêmes d’autres intérêts à régler.

 

photo du rédacteur
  • Mickael ZONTA
  • Président, Investissement-Locatif.com

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

  • pret-immobilier/taux-bancaire-2021

    Certaines banques ont augmenté leur mensualités, cela peut représenter un grand déficit pour les investisseurs en terme de remboursement. Qu'en est-il réellement ?

    Lire l'article
  • pret-immobilier/hcsf-la-fin-des-multi-investisseurs

    De nouvelles règles ont été mises en place par l’HCSF concernant l’accès au crédit immobilier en France. Il est possible que l’emprunt immobilier ne serait plus accessible à un grand nombre de citoyen français.

    Lire l'article
  • pret-immobilier/comment-le-courtier-immobilier-peut-optimiser-votre-capacite-d-emprunt

    Vous souhaitez opter pour un crédit immobilier et optimiser votre capacité d’emprunt ? Découvrez les avantages de passer par un courtier immobilier.

    Lire l'article

Faites le premier pas en prenant RDV.
Notre équipe gère tout le reste.

Prenez rendez-vous avec un de nos conseillers par téléphone, ou dans un de nos bureaux à Paris, Lyon ou Lille.